Archives de la Lutherie - Mirecourt

Archives de la Lutherie Mirecourt

fonds FRAD088/43J - Fonds Amédée Dieudonné

Identity area

Reference code

FRAD088/43J

Title

Fonds Amédée Dieudonné

Date(s)

  • 1920-1956 (Creation)

Level of description

fonds

Extent and medium

1 ml

Context area

Name of creator

Dieudonné, Amédée Dominique (1890-1960)

Biographical history

Amédée Dieudonné nait à Mirecourt le 6 août 1890. Il commence son apprentissage chez Gustave Bazin à l'âge de 14 ans. Il y restera 5 ans, le temps d'acquerir une certaine expérience qu'il mettra au service de plusieurs patrons : Darche à Bruxelles, Germain à Paris. Il participe ensuite à la Première guerre mondiale dans laquelle il est blessé par deux fois. Il obtient la médaille militaire et la Croix de guerre avec cinq citations. Il s'installe à Mirecourt en 1920 et commence sa carrière avec trois ouvriers, il formera tout au long de sa carrière plus de vingt apprentis. (Informations tirées de : Didier, Jacques, Manufacture et maîtres luthiers à Mirecourt, 1919-1969, Metz, édtions des Paraiges, 2013.)

Archival history

Les archives du luthier d'art Amédée Dieudonné ont failli disparaître, comme tant d'autres archives d'entreprises. Conservées à la fermeture de l'atelier en 1956 et recueillies par Cécile Dieudonné, sa fille, qui désirait en écrire l'histoire, elles furent complètement abandonnées à la mort de cette dernière. Leur sort les condamnait alors à être dispersées ou à finir sur une décharge, si deux jeunes luthiers de Mirecourt, Jean-Philippe Cognier et Roland Terrier, conscients de l'intérêt qu'elles présentaient, ne les avaient pas sauvées de la destruction. Ils les déposaient gracieusement aux Archives départementales le 1er décembre 1983, pour maintenir l'unité de ce fonds, lui assurer désormais de bonnes conditions de conservation et la plus large ouverture à la recherche. Qu'ils soient ici remerciés de leur démarche à laquelle seront sensibles tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de la musique, à la facture instrumentale, à la réalité d'un métier d'art ou tout simplement au passé de Mirecourt.

Immediate source of acquisition or transfer

Don

Content and structure area

Scope and content

Le fonds Amédée Dieudonné ne représente que 39 articles (soit 1 ml) ; il n'en est pas moins important pour la connaissance de la vie et de l'activité d'une entreprise artisanale en relation avec des partenaires en Europe (Belgique et Suisse) et aux États-Unis. Il complète en outre tout à fait utilement le fonds de l'entreprise industrielle de lutherie Laberte et Magnié (16 J) déposé aux Archives en 1972. J'ai effectué l'élimination de pièces dépourvues d'intérêt ou reportées dans les registres comptables, comme des bons de livraison, des factures de gaz, de téléphone ou d'électricité ou enfin des relevés de compte bancaire.

Un certain nombre de documents, fortement dégradés par l'humidité et de mauvaises conditions de stockage, ne pourront être communiqués au public qu'après restauration. Le reste du fonds est librement ouvert à la recherche, à l'exception des correspondances privées (43 J 1 et 3) et des pièces comptables (43 J 8 à 13, 19 à 20) de moins de 60 ans (décret n° 79-1038 du 3 décembre 1979 sur la communicabilité des documents d'archives).

Des lacunes dans la série des livres comptables et la correspondance montrent que le fonds ne nous est pas parvenu dans sa totalité. Il ne subsiste ainsi aucun document sur la création de cet atelier (avril 1920) ou sur son évolution ; aucun inventaire des stocks ou du matériel ne semble avoir été réalisé. Les lettres de candidature d'Amédée Dieudonné à l'ordre national du Mérite en avril 1943 (43 J 7) permettent néanmoins de connaître la formation, la mentalité et la politique de l'artisan luthier ; on se complètera ces indications par les cahiers de rémunération et le registre de paie des ouvriers ainsi que par les réponses aux divers questionnaires sur son activité de 1942 à 1944 (43 J 7) : ces documents montrent en effet la structure et la production d'un atelier employant 2 à 3 ouvriers et assurant la formation d'apprentis. Les fragments de procès-verbaux du Syndicat des artisans de la lutherie française, créé en 1938, traduisent eux les préoccupations des luthiers de Mirecourt, soucieux de donner un statut à leur profession, de la faire connaître et de mettre au point une politique commerciale (43 J 6).

Les pièces essentielles pour la connaissance de l'entreprise sont constituées par les registres comptables dont la collection est presque complète (il manque une partie de 1940 et 1941), le registre de commandes, les registres d'exportation sans interruption de 1925 à 1926 et enfin les factures de matières premières (bois, chevilles, cordes,…). Un examen rapide de ces pièces montre que M. Dieudonné s'approvisionnait en bois en Tchécoslovaquie (région de Cheb) et dans le Doubs, et distribuait sa production en France métropolitaine et en Algérie, mais aussi en Belgique, en Suisse, aux Pays-Bas et aux États-Unis ; il effectuait aussi des réparations et des copies d'instruments : quelques copies préparatoires sont intéressantes à cet égard (43 J 18).

Tous ces renseignements sont bien sûr à croiser avec les correspondances commerciales, là encore incomplètes. Pour le classement de ces dossiers, nous avons essayé de suivre autant que possible l'ordre initial : coexistent ainsi une série de lettres arrivée rangées tantôt par ordre chronologique, tantôt par ordre alphabétique, avec parfois des dossiers particuliers pour les gros clients, une série parallèle de lettres arrivée et départ par ordre alphabétique avec également quelques dossiers de clients et enfin une collection de lettres départ par ordre alphabétique de clients.

Les sources sur le personnel ne sont pas très nombreuses : registre de paie et cahiers de rémunérations, ainsi que quelques renseignements ponctuels dans le registre de visite de l'inspection du travail et les contrats d'apprentissage.

Ces quelques lignes ne livrent bien sûr que quelques pistes de recherche pour l'exploitation de ce fonds dont la richesse reste encore à découvrir.

Le présent répertoire rédigé en 1986 a été revu et annoté en 1991 à l'occasion de recherches universitaires sur l'histoire de la lutherie mirecurtienne.

Odile Jurbert, décembre 1986.

Appraisal, destruction and scheduling

Accruals

System of arrangement

Conditions of access and use area

Conditions governing access

Le fonds est librement communicable.

Conditions governing reproduction

Voir le règlement de la salle de lecture.

Language of material

  • French

Script of material

Language and script notes

Physical characteristics and technical requirements

Finding aids

Allied materials area

Existence and location of originals

Existence and location of copies

Related units of description

Le fonds de l'association Promifi (58J) contient une partie de la correspondance commerciale d'Amédée Dieudonné.

Notes area

Alternative identifier(s)

Access points

Name access points

Description control area

Description identifier

Institution identifier

Rules and/or conventions used

Status

Level of detail

Dates of creation revision deletion

2015

Language(s)

  • French

Script(s)

Sources

Accession area

Tous droits d'utilisation et de réutilisation réservés aux Amis du Vieux Mirecourt-Regain - Conception STUDIO BS