Archives de la Lutherie - Mirecourt

Archives de la Lutherie Mirecourt

372j2/7 - Mme Marchal (suite)

Informations principales

Cote

372j2/7

Description

Mme Marchal (suite)

Date(s)

  • 1972 (Production)

Que décrit cette notice ?

Support matériel

Bande magnétique 9,5 cm/s et 19 cm/s, 2 pistes.

Contexte de production et de conservation

Origine des documents

Origine des documents

Origine des documents

Histoire archivistique

Type d'acquisition dans les collections

Contenu

Présentation du contenu

4. Chant et épinette par Jean Grossier (en 9,5 cm/s).
5. Parlé avec Mme Marchal : sur le veillées, elle jouait pour faire danser.
6. Mazurka.
7. Valse des Moissonneurs (2).
8. Parlé : valse que son père jouait à l'accordéon. Son père est mort alors qu'elle avait 2 ans mais sa mère lui a appris les airs de son père. Sur les douaniers qui chantaient beaucoup : la frontière, avant la Première Guerre mondiale passait à 10 kilomètres de là. Les douaniers rapportaient des chansons dans les veillées.
9. La Paimpolaise.
10. Polka (bruits de micro).
11. Parlé : elle a appris vers 10 ans à l'oreille.
12. Polka suisse.
13. Mazurka (2).
14. Parlé : elle ne connaissait personne d'autre jouant de l'épinette. Sa mère chantait les airs. Son grand oncle avait une vieille épinette.
15. Polka piquée (avec Daniel Ben Haïm au violon).
16. (?)
17. La Mère Jeanne (chant et épinette).
18. Parlé : elle jouait quelque fois avec le pouce.
19. Tu mentais.
20. Chanson 1930.
21. Chanson.
22. Parlé : Son grand oncle lui a appris. Son épinette faite après la guerre d'après celle d'un voisin. Son grand oncle avait une épinette avec deux touches (donc chromatique), les cordes étaient en laiton. Le son était moins puissant qu'avec l'acier. Il jouait avec une baleine de corset et un bout de bois. Il jouait souvent avec le doigt. Son grand oncle lui avait montré comment jouer. Son premier air fut "Au clair de la lune". Elle ne sait pas comment il avait appris, ni d'où venait son épinette. Ils sont allés la rechercher au grenier pour la copier en contreplaqué. Ils ont tout copié, sauf les chevilles qu'ils ont remplacé par des mécaniques. Ses épinettes avaient brûlées. Elle se servait d'une épinette du Val-d'Ajol pour la danse. Sur la danse : en veillée, il y avait beaucoup de danseurs, surtout les jeunes du voisinage. Le samedi soir, on s'invitait les uns chez les autres.
23. Chanson apprise à la radio (interrompue).
24. Le retour du soldat (interrompu).
25. Chanson de mariage.
26. Chanson du berger.
27. Chanson sur Nungesser et Coli.
28. Polka.
29. Chanson de malmariée.
30. Chanson.
31. Ma mère m'envoie au marché (interrompu).

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Mode de classement

Accès et utilisation

Comment accéder aux originaux ?

Peut-on reproduire les originaux ?

Langue des documents

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Descriptions reliés

Notes

Identifiant(s) alternatif(s)

Indexation nominative

Points d'accès sujets

Points d'accès lieux

Nom, Prénom

Informations sur cette notice

Identifiant de la description

Identifiant du service responsable de la description

Règles et/ou conventions utilisées

Niveau d'élaboration

Niveau de détail

Date(s) de rédaction

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Zone des entrées

Sujets en relation

Personnes et organismes en relation

Tous droits d'utilisation et de réutilisation réservés aux Amis du Vieux Mirecourt-Regain - Conception STUDIO BS